Naufrage

NAUFRAGE

Mon univers a chaviré,
Amenant dans les profondeurs
Ma joie, ma stabilité.

Je me laisse dériver,
Corps inerte,
Au gré des vagues.
Ma volonté s’est endormie.

Ballottée par les remous,
Je respire difficilement.
Où vais-je ?
Qui suis-je ?
Je ne sais plus.

Tout bouge trop vite.
Le souffle haletant,
Je cherche une goulée d’air.

Le courant déchainé m’entraine.
Je n’ai plus de prise.
Mon corps heurte des écueils.
Mon cœur veut éclater.
Il crie sa souffrance.
La mort me tend les bras.

Épuisée, je me laisse couler,
M’abandonnant à l’emprise de l’eau.

 

SILENCE DE LA MER

Entourée de silence,
Sensible à chaque mouvement,
Sous un miroir étincelant.
Je me laisse porter
Entre deux eaux.

Douce et tranquille,
L’eau me caresse,
Me soulève,
Me berce.
Je m’abandonne à elle,
Dans un univers de paix.

Doucement elle me transmet
Sa vigueur,
Sa douceur.

Elle me ramène à moi,
M’incite à réagir.
Je me retrouve enfin.

D’une poussée,
Je rejoins la surface.
Crachant mon désespoir,
Criant ma colère.
J’en veux à la vie !

Ma raison s’éveille.
Un calme m’envahit.
À l’est, le soleil se lève,
Rallumant en moi des braises
Qui veillaient encore.

 

RIVAGE

Sur une ile déserte
Une vague me dépose,
Laissant mon âme meurtrie
Épuisée par le combat.

Je m’agrippe aux rochers
Avant qu’une lame
Ne m’entraine de nouveau.

Je reprends mon souffle.
L’eau se retire doucement,
Me laissant à moi-même.

Le calme.
En moi je plonge,
Le temps de me retrouver.

Sous le soleil,
Le sable me communique sa chaleur,
Sa force tranquille.
Il me ramène à la vie.
La douce brise
Soigne mes blessures.

Mon corps reprend forme,
Reconnaissant
À la terre
De son accueil.

 

TRÉSOR DE LA MER

Un vide s’est creusé
Dans la plage de ma vie.

Au loin les vagues dansent
Sur l’océan,
Me rappelant à la vie.

Elles déferlent vers la grève.

Elles viennent caresser le sable blond,
Emplissant indubitablement
L’espace vide.

La vie reprend ses droits.
L’inertie n’est pas d’ici.
Le vide n’a pas sa place.

Vivifié par l’eau fraiche,
Mon corps se ressaisit.
Il reprend sa danse,
Au rythme des vagues,
Goutant leurs caresses,
Leur tendresse.

Et quand la mer se retire,
Elle laisse sur la grève
Une quantité de trésors.

Mes yeux scrutent le sable
Pour découvrir
Les joyaux
Offerts par l’Univers.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *